Covoiturage Covoiturage Agropolis

Afficher le Menu

Pourquoi covoiturer ?

Une étude réalisée en 2011 par Agropolis International auprès de ses membres, montre que 62 % des personnels et étudiants du pôle Agropolis International déclaraient utiliser en majorité leur véhicule personnel pour aller travailler, seuls 4 % d’entre eux déclaraient partager un véhicule. Cette étude démontre pourtant que 90 % des enquêtés ont un collègue habitant à moins de 500m de chez eux.

Aujourd’hui plus que jamais, il faudrait remettre en question notre utilisation quotidienne de la voiture.

D’abord, parce que le parc automobile ne cesse de croître, et que le kilométrage annuel moyen des véhicules augmente également, ce qui n’est pas le cas de la place octroyée à la circulation. Il en résulte logiquement un accroissement inquiétant des encombrements et les chiffres des prévisions du SES en matière de circulation ne sont pas rassurants.

Ensuite, et bien sûr, parce que le prix de l’essence ne cessera probablement pas d’augmenter dans les décennies à venir, et que cette augmentation est désormais bien supérieure à celle des revenus des ménages.
Enfin, la situation écologique exige que l’on change nos habitudes. Les véhicules personnels sont de loin la plus grosse source de pollution de l’air qui provoque de sérieux problèmes de santé chez les personnes exposées, et coûte aux contribuables français plus de 6 milliards d’euros par an (coûts environnementaux et d’effet de serre).

Evidemment, l’on pourrait s’imaginer que le futur nous donnera les alternatives qui nous délivreraient d’un ou plusieurs problèmes évoqués ci-dessus. Peut-être que cela sera le cas, mais certainement pas dans un futur proche. Les moteurs à énergie « mixte » consomment à peine moins de carburant que les véhicules diesel ; les péages urbains (expérimentés à Londres) permettent de réduire le trafic mais sur un périmètre citadin très réduit et disposant de transports en commun en proportion ; et le réseau de transports en commun en lui-même se révèle souvent insuffisant à déplacer une grande partie des salariés.

Pour toutes les raisons citées ci-dessus, il semble nécessaire d’adopter des comportements plus modérés en matière de transports. La part la plus importante des migrations est imputée aux trajets domicile-travail, mais ce type de trajet est justement le plus facile à partager car il est quotidien et régulier. Et pourtant, le covoiturage n’est actuellement que très faiblement pratiqué. Il ne tient qu'à chacun de nous d'inverser la tendance !

Fermer ce bandeau
En poursuivant votre navigation sur covoiturage.agropolis.fr, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou Traceurs qui permettent de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus.